Crash à Biscarrosse de monsieur Bernard Butaud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Crash à Biscarrosse de monsieur Bernard Butaud

Message par le controleur masque le Dim 6 Avr - 16:28

BISCARROSSE (40). --Le pilote d'un ULM et son passager, tous deux amateurs chevronnés, sont décédés hier après-midi lors de la chute de leur appareil à Gastes


Un ULM (ultra-léger motorisé) transportant deux passagers s'est écrasé hier après-midi, peu après 15 heures, à Gastes (Landes), au lieu dit le Tuc-du-Croc, un peu au sud de l'étang de Biscarrosse et de Parentis. L'appareil s'est en partie embrasé, ne laissant aucun espoir de vie aux deux hommes qui étaient à bord, adhérents du club ULM de Biscarrosse. L'accident s'est produit en zone inhabitée, dans un grand champ nu parsemé d'herbes folles et équipé de plusieurs pivots d'irrigation, entouré des pins de la forêt de Piche. C'est un particulier qui a prévenu les sapeurs-pompiers.Club de Biscarrosse. L'appareil biplace avait décollé à 14 h 30 de l'aérodrome de Biscarrosse, pour un vol local qui n'avait pas nécessité de plan de vol particulier. Il était piloté par Christian Pérignon, âgé de 59 ans, propriétaire du club ULM de Biscarrosse, qui était accompagné de Bernard Butaud, 52 ans, lui aussi biscarrossais et membre de ce même club.Sont intervenus les gendarmes de la compagnie de Parentis-en-Born, dirigés par le lieutenant Huchet, aidés par la brigade de recherche de Parentis, ainsi que les sapeurs-pompiers du centre de secours de Biscarrosse. Sur place, ce sont les gendarmes de la communauté de brigades de Parentis qui ont mis en place la zone de sécurité. Un technicien de la cellule d'investigation criminelle de Mont-de-Marsan a relevé les premiers indices, tandis que des inspecteurs du bureau enquête vérité de la Direction générale de l'aviation civile lançaient l'enquête technique et judiciaire, confiée à la brigade de gendarmerie des transports aériens de Biarritz.Anciens pilotes de l'armée. Pour l'instant, on ignore quelles sont les conditions qui ont pu mener à cet accident dramatique. Le temps, très beau, était favorable au vol, bien que la présence d'un vent fort ait pu dévier la trajectoire de l'appareil, léger par définition. Mais les deux passagers étaient des aviateurs chevronnés. Christian Pérignon, un ancien pilote de l'armée de l'air, était l'instructeur de l'école ULM biscarrossaise, alors que son passager, Bernard Butaud, ancien pilote de l'aéronavale, travaillait sur l'aérodrome de Biscarrosse, où il oeuvrait au sein de l'école de pilotage.L'émotion était très grande hier soir à l'aérodrome biscarrossais de Lahitte, où les deux hommes étaient très connus des nombreux membres des clubs de vol locaux.

Toutes mes condoléances à la famille Butaud que je connais tres bien , et notamment à Mélanie et Audrey , les filles de Bernard. Nos pensées vont vers vous en ces jours difficiles
avatar
le controleur masque
Fidèle
Fidèle

Masculin Nombre de messages : 252
Age : 67
Localisation : hyeres
Emploi/loisirs : Conta BDP
Humeur : Alpha vaincra !!!!!
Date d'inscription : 06/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Crash à Biscarrosse de monsieur Bernard Butaud

Message par le controleur masque le Sam 28 Mar - 11:48

Voici les conclusions du procureur :

_PERIGNON a été reconnu commandant de bord, il était titulaire de sa licence d’ULM depuis seulement 2006. Sur Biscarrosse , il s 'était construit une fausse réputation fondée sur un passé imaginaire de pilote de chasse car à l 'exception de son service militaire Pérignon n 'a jamais eu de carrière militaire.
Cette fausse notoriété résultait d’une tendance pathologique au mensonge.
Son expérience aéronautique se limitait uniquement au pilotage ULM pour lequel il n’avait finalement que très peu de disposition.
Il n’a jamais pu finir sa formation d’instructeur par manque d'aptitude.

_ Dans l’accident il n’est pas possible de déterminer qui des 2 tenait les commandes.

_ L’aéronef était au dessus de la masse autorisé.
1èr Procès verbal clos en juillet 2008.

Le 30 septembre 2008, un nouveau fait est porté à la connaissance des gendarmes qui ouvrent une enquête pour vérifier l’autorisation additionnelle d’emport passager de Pérignon qui serait fausse.

Apres enquête, Pérignon n’était pas en droit d’exercer les fonctions de pilote commandant de bord puisqu'il n’avait pas le droit d’emport de passager. Il n’avait aucune autorité pour encadrer un vol de prise en main fut ce mène sur son ULM.
Bernard a été trompé et abusé sur les qualités aéronautiques de Pérignon.
avatar
le controleur masque
Fidèle
Fidèle

Masculin Nombre de messages : 252
Age : 67
Localisation : hyeres
Emploi/loisirs : Conta BDP
Humeur : Alpha vaincra !!!!!
Date d'inscription : 06/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum