L'adieu aux armes du sous-marin L'Inflexible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default L'adieu aux armes du sous-marin L'Inflexible

Message par Mélo le Jeu 17 Jan - 13:42

"L'Inflexible à son arrivée, mardi, dans le port militaire de Cherbourg. Pour ce dernier voyage, l'équipage a affronté une rude tempête.


Photos : Marine nationale (c) Ouest France

C'était l'un des piliers de la force de dissuasion. Il vient d'être mis à la retraite. Le grand bateau noir a quitté sa base de l'Ile Longue, en face de Brest, pour Cherbourg où il va être démantelé. Récit.
« On décolle ! » 11 h du matin, lundi, en rade de Brest. Aidé par deux remorqueurs, le sous-marin nucléaire lanceur d'engins L'Inflexible quitte la base ultra-protégée de l'Ile Longue. C'est son dernier appareillage. Après vingt-deux ans de bons et loyaux services, ce pilier de la force de dissuasion rend les armes.

Direction Cherbourg. C'est là que sera démantelé le grand bateau noir. C'est aussi là qu'il avait été construit. L'Inflexible va effectuer ce trajet en surface. La Manche se prête assez peu aux évolutions sous-marines. « De toute façon, comme on nous a enlevé tous nos missiles, nous ne serions pas assez lourds pour plonger », indique Hervé Le Gall, le commandant.

Va pour le voyage en surface. Même si un sous-marin n'est pas vraiment conçu pour ce type de navigation. Une fois sorti de la rade de Brest, le bateau commence sérieusement à rouler bord sur bord. À l'infirmerie, le « doc », Cédric du Retail, distribue des cachets contre le mal de mer à ceux qui le souhaitent.

Dans le local missiles, Hervé Le Gall joue les guides pour les journalistes. C'est ici que se situait la raison d'être de L'Inflexible. Ses missiles M45 d'une portée de 4 500 kilomètres étaient munis chacun de six têtes nucléaires. « Nous étions capables de lancer seize petites fusées Ariane depuis une plateforme en mouvement au fond de l'eau. » Dans le monde, les marines susceptibles de réaliser cette performance se comptent sur les doigts d'une seule main.

Ces missiles n'ont pas été mis au rancart. Ils sont maintenant embarqués sur le sous-marin Le Téméraire. Tout comme l'aquarium qui ornait le carré commandant ! 20 h, le dîner est servi. Au menu, quiche lorraine, saucisse de Montfort et riz pilaf, yaourt. Rien d'exceptionnel. Les deux cuisiniers du bord ont renoncé à préparer un « repas spé ». Le bateau bouge trop. Dehors, c'est la tempête.

Pour son dernier voyage, L'Inflex, comme l'appelaient gentiment les marins, a embarqué celui qui fut son premier « pacha ». À table, André Métayer raconte le départ de la première patrouille, le 25 mai 1985. « Il y avait une foule immense. Le Président Mitterrand était là. Je lui ai expliqué comment on lance les missiles. Il a écouté poliment. »

François Mitterrand semblait plus intéressé par un autre sujet. Il a demandé à voir l'épouse du commandant. Il voulait savoir comment vit une femme sans voir son mari pendant soixante-dix jours.

Soixante-dix jours, c'est la durée d'une patrouille opérationnelle de sous-marin nucléaire lanceur d'engins. Soixante-dix jours sans faire escale, ni même remonter à la surface. Les 130 hommes d'équipage sont condamnés à bien s'entendre. « On rejoue Huis clos à chaque patrouille et l'ambiance est à chaque fois différente », résume Ronan Pérennès, chef de l'escadrille des SNLE, les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins.

Minuit. Les coursives sont plongées dans une nuit artificielle. Des veilleuses rouges éclairent la pénombre. Il n'y a jamais vraiment de jour ni de nuit à bord d'un sous-marin. Il faut s'y faire.

À l'air libre, au sommet du massif qui domine le pont, l'officier de quart, assisté d'un veilleur, surveille le trafic. Dans la nuit noire, seuls les feux de position des navires sont visibles. La prudence s'impose. Régulièrement, L'Inflexible ralentit ou accélère pour garder ses distances.

Mardi matin, Cherbourg est en vue. Mais le ' pacha ' prend la décision de différer l'arrivée. Dans la nuit, le vent a forci. Il balaie le pont du sous-marin. Impossible dans ces conditions de prendre la remorque en toute sécurité. On s'occupe en mangeant ou en échangeant des souvenirs. Et certains s'apprêtent à tourner une page.

À 44 ans, Christian Fluzin met sac à terre. Il était patron du pont, « pontus » comme on dit dans la Marine. Chargé de la discipline, il réglait la vie courante du bateau. Avec 25 patrouilles au compteur, c'est le recordman des plongées sur SNLE. « J'ai bien donné. J'avais peur de faire la patrouille de trop. On garde beaucoup de choses à l'intérieur. Cela peut se ressentir à la maison. »

En début d'après-midi, une accalmie se dessine. Le « commando de plage » peut monter sur le pont et préparer le remorquage.

17 h 30. L'Inflexible est enfin à quai. « Terminé barre et machine », annonce le commandant en second, François Savy. Il y a un peu de tristesse mais aussi beaucoup de fierté dans l'air. « Nous laissons un bateau en parfait état de marche », souligne Hervé Le Gall.

Les 59 patrouilles effectuées représentent 90 000 heures de plongée, soit dix années passées sous l'eau. L'Inflexible a bien mérité de la patrie. Ses équipages aussi.

Olivier MÉLENNEC.



Le Terrible remplacera L'Inflexible. Il est en cours d'achèvement à Cherbourg. Ce sous-marin nucléaire lanceur d'engins de nouvelle génération sera basé à l'Ile Longue, comme trois autres bateaux du même type, Le Triomphant, Le Téméraire et Le Vigilant.

Par ailleurs, la France dispose de 6 sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) basés à Toulon. Plus petits, eux aussi utilisent l'énergie nucléaire pour leur propulsion. En revanche, ils n'embarquent pas d'armes nucléaires."



Source : Journal Ouest France du jeudi 17 janvier 2008

_________________
J'aimerais être un oiseau non pas pour regarder par ta fenêtre mais pour te chier sur la tête!

... ah, poésie, quand tu nous tiens !!!...
avatar
Mélo
Admin
Admin

Féminin Nombre de messages : 330
Age : 36
Localisation : Par ci, par là... ça dépend des fois !...
Emploi/loisirs : Contrôleur Aérien militaire
Humeur : j\'t\'en pose des questions moi !?!
Date d'inscription : 06/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://zea-team.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum